BREAKING NEWS

Gregory Sand

bannière

La semaine dernière vous avez eu l’occasion de découvrir mieux les auteurs de Gregory Sand, aujourd’hui, on va vous parler vraiment de leurs ouvrages et savoir ce qu’il en est exactement !
PatrouilleurPierre Minne à l’époque, nous avait envoyé son « Le Patrouilleur », un Super-Héros bien français qui est aussi édité par Wanga et qui sortait à l’époque en mensuel. Ce fut le premier contact avec Wanga Comics, et si cela était sympa, se lisait bien en soi, ce n’était clairement pas ça. Mais pour plus de détails, je vous renvoie vers l’article de l’époque sur l’ancien blog.

On n’en a pas beaucoup parlé, mais Wanga fait clairement peau neuve cette année avec pas moins de 5 nouvelles séries françaises ou pas d’ailleurs, de belles promesses qui se concrétisent et plutôt bien au final ,quand on voit Gregory Sand, mais aussi avec des séries comme Ultraduck (arrive en Septembre) de Ramos et Delgado et j’en passe et même peut être une réédition du fameux « Patrouilleur » en format relié comprenant le #3 issue, en tout cas, ce serait cool !

J’ai vraiment misé beaucoup sur cette série, bien plus que les autres et même si Zombie : Les Chroniques de l’apocalypse par exemple est dessiné par le poto Bryan Wetstein, j’avoue qu’un récit encore de zombies, ne m’emballe pas plus que ça, alors que GS, c’était vraiment LA série de Wanga à mon sens !

On peut le dire d’entrée de jeu, à l’instar d’Iron Fist qui sera dispo après-demain techniquement, Gregory Sand, c’est très très bien et c’est la preuve qu’une production française peut vraiment valoir le coup, tout en innovant tant par son visuel que par son scénario, enfin pas tout à fait mais on y reviendra plus tard ! Mine de rien Gregory Sand, malgré les quelques petits défaut qu’il peut avoir, c’est un véritable coup de cœur pour son ensemble et je remercie dès l’intro le binôme derrière !

Avant de songer parlons un peu plus de l’ouvrage :

Gregory Sand (1)Gregory Sand est un héros des plus singuliers. Son domaine : nos rêves. Ou plutôt nos cauchemars. Monstres sous le lit, monstres du placard, Terreurs Nocturnes et bien pire encore…

Pour les affronter, Gregory Sand endossera chaque nuit le costume de nos héros préférés. C’est le quotidien du marchand de sable, Gardien des Rêves. Mais qui est-il vraiment ? Sera-t-il capable de défendre le monde des Rêves ainsi que notre réalité face aux démons de son passé ?

{Dans vos Librairies} ou {sur Wanga Comics}

Scénario : Mobias
Dessins : Job
Editeur : Wanga Comics
Sortie : 2015

Sombrer dans les bras de Morphée

Gregory Sand (3)Mobias signe ici son premier scénario et soyons sincère si le pitch de départ parait standard, l’auteur réussit habilement à ajouter de petites choses ici et là permettant au lecteur de ne pas vraiment avoir une impression de déjà-vu. Le premier chapitre est rempli de belles surprises, finissant par un cliffhanger détonnant qui donne clairement envie de lire le reste. Si j’insiste sur ce point c’est que le restant des « fins » de chapitre le sont beaucoup moins et pourtant, l’ouvrage se lit d’une traite sans arrêt et j’ai pris beaucoup de plaisir sur ce premier tome !

Ce qui est plutôt agréable également, c’est qu’à chaque moment on l’on pourrait se dire que le rythme redescend, car le premier chapitre est vraiment une pure merveille, et bien l’auteur arrive toujours à palier ceci en donnant un coup de fouet suffisant pour rebooster cela. Et c’est quasiment le même constat pour l’Histoire, qui va un coup à droite s’orientant vers le protagoniste qu’est Gregory Sand, un coup vers la gauche pour aborder autre chose et ne se perd jamais pour autant, la lecture est hyper fluide. Gregory Sand (1)Je pense sincèrement que si tous les auteurs écrivaient  comme cela pour leur premier ouvrage, les amateurs de bonnes BD seraient surement très ravis car même si il n’y a pas de doute sur le fait que Mobias s’est documenté pour certaines parties tournant autour de la mythologie, cela s’estompe rapidement par l’intrigue principale qui prend toujours le dessus.

Malgré un récit très bon, poignant, passionnant, toujours en mouvement et tout ce que vous voulez en « ent ou ant », il y a 2 / 3 petites choses qui dérangent qui sont par exemple : l’explication permettant de sortir des rêves qui est très (trop) détaillée et surtout en faisant référence à un film de Nolan C, et aussi les fins de chapitres qui … ne font pas vraiment leur boulot à mon sens, on continue le récit car il est bon, mais si Gregory Sand était sorti en format « mensuel » (kiosque comme « Le Patrouilleur », les cliffhangers aurait manqué de « punch ».

Et de l’autre côté des rêves

Je vais en faire une facile avant de continuer Job (le dessinateur), fait vraiment bien le job ! Allez à toute !

Trêve de plaisanterie, en effet JOB assure quasiment du début à la fin, on sent par exemple sur le chapitre 3 une baisse avec un style plus brouillon et qui marche vraiment moins bien. Pourtant il faut savoir que le voyage qu’a écrit Mobias prend toute sa forme grâce à ce dessinateur, j’avoue ne pas être au premier abord hyper fan car les visages sont trop pointus, mais après lecture, la question que je me pose c’est : Comment pourrait-on faire autrement ? Quel style pourrait mieux coller que celui-ci ?

Gregory Sand (2)

Car JOB est quelqu’un de talentueux à n’en pas douter et assure tout le long, il faut noter aussi une découpe qui rappelle pour le premier chapitre parfois un certain Sandman, rien que lui ! Et quand il ne ressemble à personne que lui-même il rend l’action toujours meilleure en cassant l’habitude de pages avec des cases toutes carrées etc, ici on est dans des formes rectangulaire très allongées donnant elles aussi du punch au récit et surtout de la clarté dans son ensemble.

N’est pas marchand de sable qui veut

Gregory Sand (7)Les défauts que j’annote lors de cette review sont vraiment pardonnables car ce premier tome de Gregory Sand est vraiment très bon et je ne peux que vous conseiller son achat au final tellement je suis enthousiaste sur cette série. C’est aussi comme dit en intro que le « French Comics » n’est pas du super-slip bas de gamme, ça peut être un récit allant chercher d’autres horizons, et qui nous passionne tout autant !

Pour son premier coup d’essais le binôme derrière n’a rien à envier à certains, le boulot est fait et très bien, c’est une lecture qui croyez-moi vous prendra du début à la fin, si vous aimez voyager !

Et puis, entre nous Gregory Sand, nous réserve encore son lot de rêves rempli de surprises !!!

Ecrit par: Robin M
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Sonia D
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-books

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *