BREAKING NEWS

Judgement Time #12 [Top et Flop]

Banniere

Ce mois-ci, il n’y aura  pas d’invité pour ce top et flop, faute de temps. Il nous a été, en effet, compliqué d’organiser une semaine anniversaire, nous aurions beaucoup aimé vous proposer un best guest, mais cela n’a pas été possible !

A charge de revanche pour le mois prochain !

Comme vous le remarquerez, on a perdu des rédacteurs dans la bataille, les choses de la vie font que cela n’est pas toujours possible pour tous, c’est pour cela que nous nous retrouvons en sous effectif pour ce top et flop!

Sonia D présente …

  • Son coup de foudre à Asgard

    topetflop12 (4)Mon coup de foudre portera sur Lumberjanes, paru récemment chez Urban. Lumberjanes, c’est l’histoire d’un club des cinq uniquement composé de jeunes filles aux tempéraments bien différents mais inséparables et solidaires.

    Evoluant dans une sorte de camp scout, le petit groupe se trouve confronté à des êtres fantastiques et mènent une enquête qui les conduit dans des lieux mystérieux au grand dam de leur cheftaine qui apprécie peu de les voir enfreindre constamment les règles du camp. Lumberjanes est un titre à mettre entre toutes les mains, les adultes et les jeunes lectrices et lecteurs y trouveront leur compte. Les illustrations sont dynamiques avec un style cartoon  et se marient très bien avec une écriture vivace et bondissante.

    Un titre qui redonne la pêche et ça fait du bien.

  • Son Hulk Smash dans ta gueule!

    topetflop12 (2)Sans hésiter, mon flop sera Damned, tout juste sorti chez Delcourt. Pourtant, la couverture m’avait tapé dans l’oeil et le pitch était plutôt sympa avec ce repris de justice en cavale qui veut accomplir une promesse fait à son co-détenu.

    Hélas, l’histoire est assez banale pour ce genre de récit, menée tambour battant à tel point qu’on peine à comprendre qui sont les personnages qui interviennent. Pas le temps non plus de s’attacher à Mike, le personnages principal, qui reste un mystère et un anti-héros sans envergure. Le dessin ne sauve pas le titre. Sans doute est-ce du au manque d’expérience d’un dessinateur encore jeune.

    Dommage car tout partait d’une bonne intention et le résultat n’est pas à la hauteur.

Robin M présente …

  • Son coup de foudre à Asgard

    topetflop12 (2)

    Mon top de Mars, c’est ma lecture de ce beau Lundi de Pâques.

    J’ai bouclé 3 tomes de la série Arms Peddler dont j’avais pensé beaucoup de bien sur les 3 premiers tomes et les suivants sont juste géniaux, ça pulse du début à la fin, ne laissant aucun temps mort au lecteur, on en prend plein la tronche et  c’est tellement bon.

    Les univers continuent de se mélanger: vampire, mort-vivant, Squelettes, bêtes démoniaque et j’en passe, The Arms Peddler, c’est de la pure Dark Fantasy et si, en général, la fantasy n’est pas un genre de prédilection pour moi, j’avoue que le savant mélange opéré dans ce manga en fait une lecture top de fond en comble!

    Night Owl le dessinateur coréen derrière ce Manga tabasse lui aussi comme souvent dans le Manhwa, et force est de constater que cette fresque sanguinaire est d’une beauté à toute épreuve!

  • Son Hulk Smash dans ta gueule!

    topetflop12 (1)Ici ce n’est pas vraiment non plus un Hulk Smash, puisque j’en retire des bonnes choses, mais The Bunker sorti récemment chez Glénat ne m’a pas convaincu. Si l’histoire parait bateau au départ, elle a un petit truc qui fait que l’on peut accrocher.

    Mais graphiquement, ce n’est aucunement ma came, je n’ai jamais réussi à m’immerger dans l’histoire à cause de cela et j’ai eu l’impression de survoler continuellement le récit. Pour être franc, j’ai même relu certains passages tellement je n’arrivais pas à les comprendre, et clairement à mon sens c’est un réel frein. Pourtant, ce qui ne me touche pas, peut marcher sur d’autres bien évidemment et la preuve en est avec la critique de Sonia sur The Bunker!

Adrien F présente …

  • Son coup de foudre à Asgard

    topetflop12 (1)

    Qui ne connaît pas Judge Dredd ? Est-il vraiment nécessaire de le présenter ?
    Bon pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler de lui malgré les deux films, « Judge Dredd » est une bande dessinée de science-fiction anglaise créée pour le magazine 2000 A.D,  en 1977 par  Carlos Esquerra et John Wagner.

    Elle raconte la vie du Juge des rues Joseph Dredd, nouvelle sorte d’agent de police, à la fois juge, juré et bourreau, officiant à Mega City One, agglomérat de plusieurs anciennes villes de la côte est américaine, en 2099, après une guerre atomique, ayant ravagé une bonne partie de la planète.
    Le juge, le plus implacable, est envoyé dans une mission ultra-secrète, avec quelques collègues, en dehors de Méga City One, en terre maudite, un territoire rempli de mutants et autres joyeusetés. Une mission dont le but remettra en question les fondements même de leur société.
    Pour en savoir plus sur le personnage, je vous renvoie vers l’épisode 4 de « Comics Soon ». (éventuellement lien à insérer derrière ou quelque chose dans cette idée)

    Malgré sa popularité dans les pays anglophones, le Juge Dredd eut une vie éditoriale assez chaotique dans nos frontières. Jusqu’à aujourd’hui.
    Délirium, a décidé de rendre ses lettres de noblesses à ce personnage, et ils commencent fort en ayant tout d’abord l’excellente idée de commencer avec l’arc racontant les origines de ce personnage ainsi que le contexte de l’univers dans lequel il vit. Un excellent point d’entrée pour tout non connaisseur.
    Et pour ceux qui connaissent, hé ben…Ils auront droit à une très bonne saga à la fois divertissante et intelligente, dotée d’un ton irrévérencieux et malin. Le tout, qui plus est, chapeauté par les créateurs themselves !

    John Wagner gère son récit avec brio, alternant, parfois de manière un peu brutale, entre l’action et les révélations et le tout est excellemment mise en image par un Carlos Ezquerra en grande forme.

    J’ai pris un pied assez énorme à lire ce volume.

    Rempli à ras bord de bonnes idées, si vous êtes fan de science-fiction et encore plus particulièrement du personnage, alors cet album est juste un incontournable.

    Un album riche, une très belle édition, à la fois accessible pour les nouveaux  et extrêmement plaisant pour les fans.
    Bravo à Délirium !

  • Son Hulk Smash dans ta gueule!

    Pas de flop ce mois-ci!

Le Commis des Comics présente …

  • Son coup de foudre à Asgard

    topetflop12 (3)

    Avec Klaus, Grant Morrison s’attaque au mythe du Père Noël, qu’il dépoussière avec talent ! Ce premier numéro pose les bases d’un run solide dans lequel Klaus va se donner pour mission d’apporter un peu de chaleur à des enfants d’un village où les jouets sont formellement interdits par un despote pas vraiment marrant… Véritable préquelle du Papa Noël, Klaus se révèle être un oeuvre noire et géniale.

    Bourrée de clins d’oeil (on reconnaîtra Link ou Jean Grey dans quelques dessins, à moins que je ne débloque complètement…), cette version musclée du Père Noël est tout à fait ravissante et ce premier numéro remplit parfaitement son rôle d’apéritif. L’ambiance fantastique sombre, à la The Witcher, est servie à merveille par des dessins magnifiques de Dan Mora.

    Encore une pépite de Grant Morisson que je vous recommande, en espérant que tout le run soit de cette qualité.

  • Son Hulk Smash dans ta gueule!

    Malheureusement je n’ai déjà pas le temps de lire des bons comics, alors aux chiottes ceux que je soupçonne d’être mauvais !! Sauf si c’est pour un Vous Souvenez Vous, et là, je reprendrais bien un peu de Kevin Smith sur Batman émoticône smile

N’oubliez pas! Dites nous vos ce que vous avez AIME ou PAS et peut être que vous paraîtrez ici!

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *