BREAKING NEWS

Kaiju vs Jaegers

bannière

Les termes Kaiju et Jaegers vous disent quelque chose? C’est alors pour commencer un bon point, puisque cela veut dire que vous avez entendu parler de: Pacific Rim, le film de Guillermo del Toro mettant en scène ces fameuses bebêtes japonaises nommées Kaiju:

Est un terme japonais pour désigner des créatures étranges.

La notion japonaise de monstre est différente de celle des Occidentaux, un kaijū est plutôt vu comme une force de la nature devant laquelle l’homme est impuissant et non pas une force du mal.

Le Kaiju est arrivé au Japon dans un contexte post World War II, mais surtout post-Hiroshima, cela représente surtout à cette époque la peur du Nucléaire pour le peuple japonais. Ce sont des créatures vivant sur notre planète depuis des années généralement liées à des apparitions suite à des éssais nucléaire.

Nous avons fini cet aparté pour citer le terme Kaiju qui serait peut être inconnu à certains.

Ce qu’il faut retenir avant de se frotter à un Kaiju:

La Terre est menacée par un monstre répondant au nom de Kaiju qui, tout droit surgi des océans, a décidé de rayer l’espèce humaine de la surface de la Terre. Pour venir à bout de cette créature, les hommes ont construits d’énormes robots de combat qui sont dirigés simultanément par deux pilotes. Qui de l’humain ou de la bête l’emportera… ?

{Dans vos Librairies} ou {Amazon}


Scénario : Travis Beacham
Dessins : Collectif
Supervision: Guillermo del Toro
Editeur : Hachette Comics
Sortie : 2017

Humains vs Monstres!

Pour les gens n’ayant jamais vu le film éponyme, cela n’est en rien un problème et pour ceux l’ayant vu, cela sera simplement un bonus au film, puisque ce récit est un pré-quel!

On retrouve donc dans ce récit ce que le film passe en 2/3 minutes au démarrage. si d’un point de vue cinématographique cela permet de poser un contexte, ici cela est beaucoup plus développé, avec l’émergence de certains protagonistes par exemple. On se retrouve donc dans un point de départ où les Kaiju viennent d’arriver sur terre et le gouvernement cherche une solution autre que militaire pour anéantir ces “monstres”.

L’humain n’aura d’autre choix que de créer le Jaeger, un robot piloté par 2 humains pouvant rivaliser avec ces monstres gigantesques. Dans l’approche du Jaeger comme le voit Beacham, on retrouve avec nostalgie pour certains (je l’espère), cet aspect: Sentai sans non plus rentrer dans le côté kitch des séries d’antan que l’on connait bien! Sans non plus oublié une pointe de Transformers afin que cela soit beaucoup plus cohérent avec notre monde actuel.

Dans ce tome faisant office de pré-quel, on retrouve donc des personnages que l’on connait via le film et découvre leur avènement avant celui-ci, ce qui rend certains passages bien plus compréhensif comme le faite de savoir pourquoi les Jaegers sont pilotés avec 2 humains ainsi que la retraite du commandant en tant que pilote!

Splendide comme un Kaiju?

Le terme splendide est surement trop fort pour ce Comics. Cependant, il faut avouer que l’ensemble est cohérent, qu’il marche bien de plus sur le côté grandiose et gigantesque de l’ensemble, si l’on voit peut ce genre de récit par chez nous, on peut que citer: Enormous qui lui met particulièrement bien en avant ce côté là, pour autant dans un style totalement différent l’ensemble des artistes présent sur ce Pacific Rim n’ont rien à envier à d’autres!

Si l’on peut reprocher une chose au collectif sur ce comic dans l’ensemble cela serait d’avoir par moment de véritable manque de détails, mais également des proportions vraiment mal faite!

Malgré cela on retrouve un dynamisme qui colle parfaitement à l’ambiance que l’on voudrait sur ce genre de récit, mais également collant (pour ces lecteurs ci) au film dont il est tiré!

L’an Zero!

Histoire

 

En effet j’aurai tendance à mettre une bonne note car cela m’a beaucoup plu, au point de revoir une énième fois le film éponyme, cependant, j’émets quelques doutes dans ce point final car on se retrouve dans préquel qui apporte un plus au film qui pourrait donner envie à certains de voir le film mais pour autant qui ne casse pas trois putain de pattes à a canard!

Dessins

Ici, on se retrouve dans le schéma inverse au scénario, puisque tout marche relativement bien, c’est plutôt propre, détaillé comme il se doit parfois, par moment cela manque clairement.

Si on rajoute à cela quelques souci au niveau des visages et parfois des proportions, on se retrouve avec quelque chose de plutôt mitigé.

Général

 

Et malgré tout, j’ai passé un excellent moment à lire ce comic, à en apprendre plus, et je si je ne m’étais pas beaucoup intéressé aux parutions de Hachette Comics jusque là car très axer: comics films / comics série, j’ai sauté en plein sur celui-ci (et l’autre arrivant rapidement), et je me réjouis clairement qu’un éditeur puisse proposer cela au public français.

Je pense comme je le disais plus haut que cela pourrait plaire clairement au public connaissant déjà le film et pourrait donner envie aux autres de le voir à une seule et unique condition: Adhérer aux Kaiju!

Ecrit par: Robin M
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Julien B
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-book
« »
1 Wonder Coms

    Stéphane Trahan

    22/05/2017 at 8 h 00 min

    J’ai bien aimé ce premier album V.F., une histoire intéressante et un dessin de qualité. Si seulement les mini-séries sur Godzilla avaient un aussi bon artiste je les aurais tous acheté. J’espère que Hachette Comics sortira le second ( Pacific Rim, vol. 2 – Tales from the Drift :
    https://www.previewsworld.com/Catalog/MAY161612 ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *