BREAKING NEWS

Le Feu et la roche #1 : Prometheus

bannière

Prometheus (1)

Intéressons nous aujourd’hui à un éditeur qui a fait un retour fracassant à la fin de l’an dernier, avec le très bon Robocop : Mort ou Vif (tiré du script original de Frank Miller) et pléthore d’autres titres (Pue la mort !, les Tombes de la Terreur, …) à même de ravir tous les fans de Fantastique !

Après le savoureux Robocop, à noter que je suis d’ailleurs ravi qu’un éditeur l’ai publié en France. Wetta m’a fait bondir de joie en annonçant la sortie de la saga « Le Feu et La Roche » lié à Alien et son univers étendu, Predator & co….

La saga: “Le Feu et la Roche” est une des conséquences directe de la perte pour Dark Horse des droits de Star Wars au profit de Marvel, l’éditeur devant désormais miser sur les autres franchises de son catalogue. Fort d’autres « licences spatiales » incluant donc Aliens, Predator et par extension Prometheus, ils ont donc mis en branle un gros event (18 Numéros) permettant de remettre en avant cette univers (celui d’Alien) tout en raccrochant l’histoire de Prometheus à l’ensemble permettant d’affirmer que oui ces séries partagent le même « ADN » et que l’on peut réellement parler d’un « univers étendu Alien ».

Wetta se paye même le luxe de proposer la VF avant la VO ! Du tout bon jusque là ! Ayant pu lire le premier tome, parlons un peu de cet ouvrage suite direct du film Prometheus. (que personnellement j’ai bien aimé).

Ce qu’il faut retenir avant d’embarquer sur LV-223

Prometheus (7)Le feu et la roche est une saga de science-fiction en 5 tomes tirée des films Aliens, Predator, AvP et Prometheus : l’univers étendu Alien.

Prometheus débute en 2219 avec l’envoi par la firme Weyland-Yutani d’une équipe chargée de récupérer ce qui peut l’être de l’épave du Prometheus, le vaisseau d’une mission scientifique parti explorer la lune LV-223 dont on avait mystérieusement perdu la trace. Mais en lieu et place du paysage désolé qu’ils pensaient trouver, l’équipe découvre une jungle luxuriante et peuplée de créatures jusqu’alors inconnues. Plus étrange encore, ce n’est pas l’épave du Prometheus qui est découverte, mais un vaisseau en provenance de Hadley’s Hope, la colonie humaine établie sur la lune voisine LV-426, qui a depuis été annihilée par une explosion nucléaire…

{Dans vos Librairies} ou {sur le site Wetta}

Scénario : Paul Tobin
Dessins : Juan Ferreyra
Editeur : Wetta
Collection: Replay
Sortie : 2015

Dur comme de la roche !

Au scénario, on retrouve Paul Tobin, scénariste entre autre du truculent Bandette de la prequelle au film Predators… L’auteur se retrouve donc en terrain « connu »… Pour situer dans la chronologie Alien, l’histoire commence donc en 2219, soit 125 ans après les évènements du film Prometheus et 40 ans après ceux d’Alien 3.

Les différents personnages se réveillent, après leur traditionnelle cryostase, ce qui nous permet de les découvrir rapidement et de manière assez originale (à travers la caméra volante). L’avantage c’est que tous les persos sont traités plus ou moins au même niveau, on retrouve les classiques, femme forte, scientifique un peu trop curieux, Bidasse grande gueule et l’androïde (“Synthétique” pour les puristes) source de problème (un classique dans la saga), malgré tout l’intrigue est solide.Prometheus (3)

Notre bande de joyeux lurons débarque sur LV-223 qui a bien changé depuis Prometheus, la planète désertique fait désormais place à une jungle luxuriante peuplée d’animaux qui n’ont pas une gueule de porte-bonheur… Très vite ils tombent sur la boue noire et sur ce qui s’apparente à un charnier avant de foncer tête baissée dans une épave pour faire des gros bisous à des… “Aliens” !

Le feu ça brûle !

Prometheus (4)Les sympathiques xénomorphes sont donc de la partie et le carnage en bonne et due forme commence… Ce qui est intéressant c’est alors que l’histoire avance (et que les personnages révèlent leurs « motivations cachées »), ils ont tous des réactions très cohérentes face à la peur que peut procurer pareille situation… Pas de perso cheaté à la Lara Croft qui cabriole dans tous les sens et arrachent des têtes d’Aliens à tout và, non non c’est des gens intelligents qui comprennent vite qu’ils ne font pas le poids et qu’il vaut mieux se planquer, quitte à laisser tomber les poids morts pour survivre…

Les planches de Juan Ferreyra retranscrivent parfaitement les situations, les décors sont magnifiques et très travaillés (les personnages un peu moins, mais l’ensemble reste vraiment beau), le bestiaire est très travaillé (et varié) et les scènes d’action et autres démembrements xénormorphiques sont très dynamique et arrivent même à générer une certaine tension (le passage dans le vaisseau de l’ingénieur !)

La promesse d’une suite réussie ?

Assurément oui, même si mon avis peut être biaisé (étant fan de la saga), ce premier volet du Feu et de la Roche réussit à synthétiser l’ADN d’Alien avec celui de Prometheus, on revoit les mystérieux Ingénieurs (censés avoir créé la vie dans la galaxie) et sans en apprendre forcément plus sur leurs intentions (il reste encore 4 tomes pour ça), on prend vraiment du plaisir à retourner sur LV-223 en compagnie de nos Xénomorphes préférés !

Prometheus (5)

Prometheus (6)Au niveau du format, Wetta propose une version digitale et une version papier (limité à 1000 exemplaires) pour un prix de 22€55 certains trouveront que c’est élevé, je leur répondrais qu’un BD Franco-Belge classique (46 pages vaut plus de 10€ !)et les éditions « variante » des sorties kiosques (limitées à 1500 exemplaires) de certains éditeurs frôlent parfois le même tarif. Ce Prometheus est donc une bonne affaire, le tout est servi sur du papier de qualité, avec une couverture souple (oui pas cartonnée, mais du coup beaucoup plus agréable à lire car c’est un grand format) de toute beauté !

Ce titre est un must-have pour tout fan de la série ! Et une lecture accessible pour ceux qui seraient étrangers à son univers !

Venez lire une Preview ici!

Ecrit par: Julien B
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Julien B / Robin M
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-books

 

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *