BREAKING NEWS

Le retour du mercredi matin !

bannière

Alors que le film s’apprête à envahir les salles obscures, Glénat nous gratifie de la version Comics des Power Rangers (sortie chez Boom l’année dernière) et c’est plutôt une bonne nouvelle… ! Allez sans plus attendre… on se refait le générique de la série TV !

Ce qu’il faut savoir avant de devenir un Power Rangers:

Bienvenue à Angel Grove, le monde des Power Rangers et des attaques hebdomadaires de monstres géants ! Tommy Oliver était un gamin comme les autres avant que Rita Repulsa ne prenne son contrôle et fasse de lui le Power Ranger vert. À présent affranchi de son emprise, Tommy essaie de retrouver une vie normale, combinant ses activités de lycéen et de héros. Il se rend compte qu’il n’est pas plus facile de se faire de nouveaux amis que de combattre des hordes de monstres…

{Dans vos Librairies} ou {Amazon}

Scénario : Kyle Higgins
Dessins : Hendry Prasetya
Editeur : Glénat
Collection: Glénat Comics
Sortie : 2017

Transmutation demandée !

Qui ne connait pas les Power Rangers… ? Franchement je dois vous raconter… vous n’avez pas connu cette série qui passait les mercredi matins juste après DBZ… ?

Bon pour faire simple, les Power Rangers c’est les Bioman Amériains, avec des morceaux de série japonaise dedans, lol ok je ne suis pas plus clair. En gros pour l’histoire, les power Rangers, c’est 5 adolescents qui se transforment en super-héros grâce à leur badge trop stylé qui les dotait d’une « armure » de couleur avec pour blason un animal préhistorique (Tyrannosaure, Smilodon (tigre dent de sabre), Tricératops, mastodonte (Mammouth) et Ptérodactyle) et qui leur donnait également accès à un ZORD !

Un robot géant qui avait la forme de leur animal « totem » et qui, pour parvenir à vaincre le gros méchant de fin d’épisode s’assemblait pour former le MEGAZORD, un robot géant surpuissant !

Au niveau de la réalisation, c’est une idée de Haim Saban, qui, conquit par une épisode d’une érie « Sentai » vu au japon (Dino Rangers) décide de recycler l’idée pour le marché américain. En gros tous les passages avec les personnages en costume et les montres sont tirés de la série japonaise et tous ceux mettant en scène les personnages sans costumes, sont tournés en Amérique, avec des acteurs américains… La série a tellement bien marché qu’elle s’est même vu gratifié d’un vilain créé spécialement pour la version US (Lord ZED) et qu’elle ne cess d’être renouvelé, vous avez dû tomber sur les Power Rangers Turbo, Force Cyclone, Dino Charge… bref avec près de 23 saisons impossible de passer (sinon il me semble que l’intégrale est dispo sur Netflix). Trêve de blah blah, je sais que les copains de Pop Fixion prévoit un article sur la série et ils en parleront très certainement mieux que moi… revenons donc au titre du jour.

Glénat a eu l’excellente idée de proposer l’adaptation française de la série qui est publiée chez BOOM ! depuis l’an dernier.

Forte de 13 numéros + 1 annual et d’un crossover avec la ligue des justiciers (excusez du peu !) et d’une mini-série sur le ranger rose, on peut dire que la série marche plutôt pas mal… !

Go Go Pour l’histoire !

Bon j’ouvre un nouveau paragraphe pour l’occasion, cette série se situe donc dans la continuité de la série télévisé (rien à voir avec l’histoire du film donc), plus précisément durant la première saison, après que Billy le ranger vert, soit libéré de l’emprise de Rita Repulsa (la grande vilaine qui avait fait d’elle « son » ranger et lui avait même octroyé un ZORD (le Dragon Zord).

On suit donc principalement Tommy, en proie à des visions de la vilaine sorcière qui le pousse à agir contre son gré. Où tout du moins il le pense… pas facile dans ces conditions d’être accepté par les autres membres de l’équipe et il y a pas mal de tensions (notamment entre Tommy et Jason, le ranger rouge, « chef » des rangers). En parallèle de cela, on suit le plan « machiavélique » de Rita et il se pourrait bien qu’à la faveur du charivari qu’elle a provoqué dans l’équipe, elle arrive à ses fins… Mais bon les Rangers sont les plus forts hein ! Et sans vouloir vous gâcher l’histoire, les valeurs telle que l’amitié, le respect de l’autre et la force du travail d’équipe seront mis en avant pour mettre le mal… à mal !

On est chez les Power Rangers hein, mais malgré tout l’histoire est bien tournée et ne sombre pas dans la facilité, elle permet également de creuser d’avantage les relations entre les rangers et d’ajouter certaines pierres à leur « mythe ».

Qui plus est qui dit Comics, dit pas e restrictions budgétaires pour les effets spéciaux, nous avons donc droit à de belles scènes d’affrontements et des combats de zord contre les méga monstres qui vous feront du bien à la rétine !

Ranger Rouge, Jaune, Bleu, Noir, Rose et Vert

Et justement au niveau de l’équipe artistique, nous ne sommes pas en reste, l’éditeur a eu la bonne idée de confier l’écriture de la série à Kyle Higgins qui n’en est pas à son coup d’essai.. Il a notamment bossé sur le très bon Batman : Gates of Gotham (Les portes de Gotham en VF), Nightwing et aussi C.O.W.L., une série plutôt sympa qui mettait déjà en avant une équipe de Héros. Aux crayons on retrouve Hendry Prasetya et il assure, on reconnait parfaitement les différents Rangers et ses mises en scène que ce soit lors des affrontements avec les larbins de Rita ou avec les ZORDS sont fichtrement bien foutus et dynamiques. Le tout est servi par les excellentes couleurs de Matt Herms qui donne un bon coté pop, vivant à l’ensemble.

On pouvait craindre qu’une telle licence soit cantonné à un traitement « enfantin », pourtant tout au long de la lecture j’ai su rester captivé ayant même le générique de la série en tête, oui je suis plutôt fan des Power Rangers et oui cette histoire respecte les codes du genre tout en ajoutant des éléments nouveaux qui relancent encore l’intérêt de la lecture.

La bonne pioche de Zordon ?

Ce titre fleure bon les mercredis matins quand il n’y avait pas école, un vrai plaisir de retrouver ses « héros du passé » dans de nouvelles aventures plus « contemporaine » dans leur déroulement. A noter que Glénat a eu la bonne idée de reprendre les aventures de Bulk et Skull qui étaient disponibles en back-story en VO. Il existe également une série Spin-Off sur le Ranger Rose (Ahhh Kimberly !) et j’ai cru comprendre qu’elle devrait également arriver par chez nous ! Assurément ce premier recueil est une bonne surprise, au-delà du prix vraiment intéressant (mais franchement à ce prix là, il serait dommage de s’en priver).

Histoire

Un récit qui s’inscrit dans la continuité de la série originale, sans s’éloigner du concept original tout en lançant de nouvelles intrigues.

Dessins

Des planches très dynamiques, des combats rondement menés et une colo qui colle parfaitement à l’univers, vous en prendrez plein les yeux et retomberez avec plaisir dans l’univers de votre enfance.

Général

Avec ce premier tome, Glénat propose une édition soignée, n’oubliant pas de reprendre tous les éléments de la VO, l’histoire courte de Bulk et Skull et l’intégralité des couvertures… C’est toujours bon à prendre. Je n’ai qu’une hâte, découvrir la suite des aventures de nos rangers préférés (qui s’annonce vraiment intéressante) et passer un peu de temps avec le Ranger Rose !

 

Ecrit par: Julien B
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Julien B
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-book

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *