BREAKING NEWS

Les Seigneurs de la Route

bannière

Le temps est aux adaptations, reboot de franchise, suite aux saveurs de reboot, intéressons nous donc aujourd’hui à la suite d’un classique (dans le monde des nanars) à savoir Les Seigneurs de la route : L’ultime course à la mort !

Ce qu’il faut savoir avant de mettre le contact :

Seigneurs de la Route (1)Frankenstein et Mitraillette Joe recouvrent l’asphalte d’hémoglobine dans cette suite de l’impitoyable série B de 1975 “Death Race 2000” !

Les Provinces-Unies d’Amérique vont mal. Une crise financière frappe sévèrement le pays. Face à une une invasion étrangère déguisée en plan d’aide économique international et à une population devenue ingérable, le Président Frankenstein, ancien champion de la Grande Course Transcontinentale décide de rouvrir cette compétition sanglante qu’il avait pourtant lui-même interdite afin de reprendre le contrôle de la situation et montrer au monde qui est le plus fort…

{Dans vos Librairies} ou {sur le site Wetta}

Scénario : Paul H. Birch, Mel Smith
Dessins : Manuel Martinez
Editeur : Wetta
Collection: Replay
Sortie : 2015

Le retour de la grande course transcontinentale !

Seigneurs de la Route (1)

40 ans après, Wetta nous propose la suite d’un film qui a su marquer les esprits… La course à la mort de l’an 2000, connu également sous le titre « Les Seigneurs de la route » en VF, avec feu, David Carradine dans le rôle titre et Sylvester Stallone dans un de ses premiers « grands rôle » (de méchant), un an avant Rocky ! Film « visionnaire » il mettait en avant une société futuriste ou un événement « sportif » ultra-violent filmé en mondovision et diffusé aux masses, afin de leur ramollir le cerveau permettait aux dirigeants (qui par la même occasion organisait cette « course » d’asseoir leur autorité… Maintenant on appelle ça émission de télé-réalité… Ce film a d’ailleurs inspiré de nombreux jeux-vidéo (décriés par les parents, forcément) notamment Carmageddon et dans une moindre mesure la série « Burnout »… Le film a également fait l’objet d’un remake « Death Race » (Course à la mort en VF) avec Jason Statham dans le rôle titre (qui seront suivi par deux suites faisant office de préquelle en Direct To Vidéo, mais qui n’en reste pas moins assez sympas !) Mais revenons-en au titre qui nous intéresse aujourd’hui !Seigneurs de la Route (2) L’histoire de déroule juste après les évènements du film original et nous présente un Président Frankenstein, contraint de relancer la grande course transcontinentale, histoire de donner un peu d’opium à son peuple en proposant aux coureurs du monde entier d’y participer, afin d’unir le monde, comme il a uni l’Amérique…

Les seniors c’est 100 points !

Le problème, c’est que Franky est un peu trop vieux… et important pour participer lui-même à la course, mais comme dans toute bonne suite qui se respecte, on apprend avec surprise qu’en fait Franky a été cloné et que c’est son clone qui participera à sa place… De là on assiste à la présentation des coureurs, tous plus clichés les un que les autres (le russe, la japonaise à moto !) et le retour d’un ancien personnage censé être mort dans le film original…s’en suit une histoire complètement abracadabrante, surtout la fin (je ne dirais rien pour ne pas spoiler) mais qui colle parfaitement à l’esprit série B. C’est découpé au cutter !, il y a des ellipses, des trucs qui arrivent tu comprends pas pourquoi, des persos qui vont et viennent juste pour crever… Seigneurs de la Route (3)Au final j’ai pris du plaisir à lire ce bouquin, me demandant ce qu’il pouvait y avoir de plus abusé encore (et ça va crescendo, croyez-moi). Bon soyons honnête, l’histoire ne plaira pas à tout le monde, certains trouveront sans doute le scénario bancal (ou inexistant), malgré tout c’est ce qui fait le sel de ce genre de film / histoire… ça tient sur un ticket de métro, mais c’est foutrement prenant tellement c’est barge !

Du sang sur le pare-brise !

Bon même son de cloche pour l’aspect visuel, Manuel Martinez n’est pas un Jim Lee, mais en même temps, on n’embauche pas ILM pour faire les effets spéciaux d’un nanar… Et je trouve que le bonhomme s’en sort plutôt bien. Son trait, sans être parfait est suffisamment lisible (même quand il y a beaucoup d’action et de personnage sur la planche) et les scènes d’action et/ou de poursuite sont suffisamment dynamique pour qu’on y croit. A noter certains clins d’œil à d’autres séries (On pensera à ce passage ou Franky et Annie sautent dans leur dévoreur d’asphalte dans une pose qui n’est pas sans rappeler Batman et Robin). A noter également que pour cette édition (suffixé spéciale) les éditions Wetta ont appliqué un filtre donnant un aspect « vieillot, trouvé dans une brocante » au bouquin (avec un effet plus marqué que les couleurs grindhouse de l’édition spéciale de « Pue la mort ! »), je trouve que celui-ci rajoute un effet fort sympathique à l’ensemble, accentuant encore cette aspect vieux film de série B quasi-introuvable, sauf au fin fond d’un carton lors d’un vide-grenier.

Seigneurs de la Route (4)

Voici venir la ligne d’arrivée !

Alors au final bon ou mauvais titre ? Notons que l’éditeur est clair sur sont site « extrait de la présentation :Kitsch et pas propre sur elle, tout comme son génial modèle d’insouciante férocité, cette B.D. resplendit d’atrocité par un dessin qui fera instantanément fuir l’amateur de 9ème art lambda pour satisfaire les seules personnes véritablement concernées : les fans de ce film culte, affreux, sale et méchant où la beauté et le raffinement n’ont foutrement pas leur place ! Bis, underground, trash… Faudrait pas oublier d’où l’on vient. »

Et là tout est dit ou presque, non ce n’est pas « beau », oui l’histoire est complètement barrée, mais comme dit plus haut, en tant que suite d’un nanar, il était impossible de proposer un ouvrage plus « joli » et sérieux sans dénaturer le matériel d’origine… Oui je suis fan de ce genre de film, d’histoires qui se dégustent avec une bonne bière (ou plus) et une pizza géante, donc j’ai complètement adhéré, mais je suis persuadé qu’un lecteur de comics/BD classique n’y trouvera (malheureusement) pas son compte… Si vous êtes fans, foncez, vous vous éclaterez, dans le cas contraire, restez sur le chemin, j’entends Franky qui arrive… vous pouvez lui rapporter 50 points…

Ecrit par: Julien B
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Julien B / Sonia D
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-book
« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *