BREAKING NEWS

Métal Hurlant Chronicles

bannière

MetalHC

La première partie du Dossier 2000AD / Dredd a évoqué Métal Hurlant, et de ce fait, il faillait parler au moins de ce que les Humanoïdes Associés ont publié au moment de la sortie de la série. Ce volume est une succession d’histoires très courtes, au final comme c’était le cas avec 2000AD, sauf qu’ici toutes les histoires sont indépendantes les unes des autres et surtout ce sont des récits finis, a contrario de 2000AD qui mettait en avant ses différentes séries en général.

N’ayant lu qu’un ou deux Métal Hurlant dans ma vie, je ne sais pas si ce sont des rééditions ou bien des récits fait pour l’occasion.

Ce genre d’intégrale présentant des récits de 5 à 10 pages est toujours à double tranchant malheureusement car si lorsqu’une histoire n’est pas à la hauteur, on peut la zapper rapidement. A contrario lorsqu’elle est prenante, on peut regretter son format très court. Pourtant, on le verra ultérieurement, l’ensemble de cette première intégrale se lit plutôt bien et est très cohérente visuellement, mais c’est aussi parfois un souci. On compte grosso modo 18/20 histoires et avec cela un scénariste et un dessinateur à chaque fois! Mais sur ce tome, l’ensemble des dessinateurs qui se suivent se ressemblent, ce qui permet de rester dans une certaine cohésion sans pour autant faire dans l’identique est c’est vraiment une force.

MetalHC

Cette intégrale est arrivée au moment de la sortie de la saison 1 de Métal Hurlant Chronicles, et il est clair que, vu le public de niche que touche la série ou même ce Comics, on ne peut clairement pas dire qu’elle a été faite pour vendre davantage autour de ce qu’était Métal Hurlant. Et puis il me semble que les 2 formats amènent à différents publics :

  • L’intégrale me parait plus vouloir porter sur les anciens lecteurs de Métal Hurlant
  • La série TV est plus pour les jeunes, avides de séries en tout genre voulant voir autre chose, avec une série qui mélange SF, Heroic-Fantasy, … et surtout où l’on peut regarder un épisode complètement au pif sans être perdu.

Je tiens aussi à mettre en avant le fait qu’en ce mois d’Avril et ce depuis le 01/04 Les Humano ont fait un pack avec grosso modo 1 tome acheté = 1 tome offert puisque les 2 intégrales sont au prix de 25€ (prix de l’un normalement)

Ce qu’il faut savoir sur ce fragment appelé Métal Hurlant:

MetalHCMétal Hurlant Chronicles t 1 : Déjà au cœur d’un hors-série offert aux fidèles lecteurs des Humanoïdes Associés en avril 2012, la série TV Metal Hurlant Chronicles n’a pas fini de faire parler d’elle ! Pour accompagner l’événement, Les Humanoïdes Associés publient ce recueil d’histoires créées lors de la reprise du magazine mythique dans les années 2000 : une belle occasion de (re) lire les récits adaptés dans la série TV Metal Hurlant Chronicles.

 {Dans vos Librairies} ou {Amazon}

Scénario : Collectif (Morvan, Geoff Johns, …)
Dessins : Collectif (Levallois, …)
Editeur : Humanoides Associés
Sortie : 2012

Dans la légende et dans les faits, on l’appelle : Métal Hurlant

Comme on l’a dit dans l’intro, Métal Hurlant est un ouvrage réunissant plusieurs mini histoires traitant au final de la société actuelle en modifiant son contexte et en le camouflant sous de la SF ou autre, c’est ce qui fait la force de beaucoup d’entre eux !

J’ai une certaine affection pour Endomorphe, que je trouve poignant du début à la fin, mais celui qui m’a le plus marqué est « Le Serment d’Aÿna-Joshue » qui est habilement dessiné rappelant sur l’ombrage un certain Mignola et une histoire à la révélation dantesque. D’ailleurs cette histoire est adaptée dans la série et joué par Gregory Basso (qui n’est autre que le « beau » Greg le Millionnaire) et croyez-moi, il joue bien ! (En même temps j’y pense il ne parle pas, mais il colle au perso de l’histoire de base).

MetalHC

Et malgré certains coups de cœur véritables, il y a parfois ces histoires que l’on a envie de passer très vite ! Dans l’ensemble, ce premier tome est bon mais cela peut être très variable et au chacun peut être plus ou moins touché (ou pas) par l’image que projette tel récit ou la morale d’un autre. C’est encore une fois ce qui peut vous faire lire Métal Hurlant Chronicles t1, tout comme le laisser sur l’étagère !

Ce qu’il en reste est condamné à errer à jamais à travers l’espace…

MetalHCOn risque de tourner en rond en parlant des dessins car le constat est sensiblement le même !

J’ai peut-être un problème sur certaines colo vraiment trop numériques avec juste des « aplats » de couleurs, ce qui n’aide pas. Mais mis à part peut-être 2/3 histoires comme ça, j’ai apprécié et ces courtes histoires permettent de passer de l’une à l’autre sans se prendre trop la tête.

Et les coups de cœur niveau scénar sont également des coups de cœur niveau dessin puisque le style de leurs dessinateurs, Stéphane Levallois pour Endomorphe et Jerome Opeña (couleurs de Patrice Larcenet) pour Joshue, appuie vraiment le scénario comme sur Overdose par exemple. Il n’y en a pour tous les goûts, tout en restant sensiblement sur une certaine ligne droite, ce qui est l’avantage mais aussi l’inconvénient de cette intégrale car l’alternance de courts récits avec des nouvelles histoires et un changement de dessinateurs à chaque fois peut devenir lourd sur ce genre de format !

…Hurlant sa peine et son chagrin

Métal Hurlant, c’est au départ un magazine qui parait donner beaucoup plus dans la dénonciation de faits divers, de faits de société, une sorte de caricature de la société a contrario d’un 2000AD qui le faisait plus ou moins avec certaines séries, certes, mais ce n’était à mon sens pas son fer de lance. Métal Hurlant quant à lui est bien ancré dans cette société et par diverses métaphores nous le prouve. C’est par exemple ce véhicule blindé du nom de “Métal Hurlant” qui inspirera le célèbre Philip K Dick et son Blade Runner (Do Androids Dream of Electric Sheep? Publié en France sous ce nom chez les éditions Emmanuel Proust).  Si cette série apparaît au plus grand nombre comme une série avec peu de moyens, ces derniers restent suffisants pour véhiculer les récits d’origine. MHC renoue avec les recettes qui ont fait sa gloire et ce fut à sa sortie une excellente surprise! Sans oublier que MH propulsera aussi de grands noms de la BD.

Pas de peine, pas de chagrin car si vous voulez découvrir ce que pouvait être la BD à l’époque et vous mettre dans cette ambiance proche de 2000AD, c’est un peu aujourd’hui  la seule façon possible  puisque Les Dredd sont en rupture et 2000AD n’a jamais été publié en France (ses séries sont en rupture ou en arrêt ou … : Slaine / ABC Warriors / Dredd / …). Et bien vous y trouverez certainement votre compte !

Ecrit par: Robin M
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Julien B / Phoenix Noire
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-book
« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *