BREAKING NEWS

Un jour qu’il est grand!

bannière

Giant Days, est le genre de parution à interpeller à minima le lecteur, pour la simple et bonne raison que cette série a été nominée plusieurs fois aux Eisner Awards et Harvey Awards. Et puis ce qui fait sa particularité au départ, c’est que Giant Days est un Webcomic.

Le temps fit évoluer les choses et ce Comic, sorti chez Akileos en France, que nous tenons désormais entre les mains en est une bien belle preuve arrivant juste avant la sortie du tome 2.

Avant d’entrer dans la Vraie Vie, ce qu’il faut savoir :

  • Fiche Technique

    En colocation à la fac depuis maintenant 3 semaines, Susan, Esther et Daisy sont très rapidement devenues d’excellentes copines. Mais face aux dragueurs lourdingues, à de drôles de moisissures dans leur chambre, à la grippe, au retour des réac’ et aux aléas de la fac, elles pourront se considérer chanceuses, si elles tiennent jusqu’au printemps…

    Scénario:John Allison

    Dessin: Lissa Treiman

    Editeur: Akiléos

    Sortie: 2017

  • Ou l'acheter?

    Dans une Librairie

    Découvres des Librairies proche de chez toi!

    En VPC (Vente par Correspondance)

Ce jour qu’il est grand!

Il y a ces lectures “tranche de vie” et les autres, Giant Days fait parti des “autres” selon moi. Non pas que dans son concept il soit différent, ni qu’il apporte un véritable plus dans le genre à contrario de Russian Olive to Red King (que l’on verra plus tard), mais ce comic s’avère terriblement bon, efficace, et qui marche de bout en bout.

On se retrouve donc avec ces trois jeunes femmes collocataires fraîchement rentrées à l’université et aux caractères complètements différents l’un de l’autre et c’est là que marche très bien Giant Days, car le lecteur (masculin ou féminin) risque de se retrouver parmi l’un des protagonistes !

L’avantage également de ce comics “tranche de vie” qui vous en envoie directement en début d’université (même si cela ne parlera pas à tous), c’est que vous vous retrouverez forcement dans certaines situations. Des situations qui, si elles vous sont inconnues, pourraient tout de même vous faire rire ou vous rappeler des histoires de copains.

Giant Days d’un point de vue scénaristique, c’est un peu un carnet de bord de nos années d’étudiants. Et si le point d’entrée n’est peut-être pas forcement le plus attirant, il faut reconnaître que c’est très agréable à lire et rappellera sûrement de bon souvenirs à certains d’entre-vous. Pour ma part, tout a parfaitement marché lors de la lecture et j’attends le tome 2 avec impatience !

Disney et Jeune?

Ce qui plaira immédiatement (ou pas) avec Giant Days c’est son aspect visuel, puisque la dessinatrice: Lissa Treiman a travaillé au préalable pour Disney et arbore un style que je ne qualifierai pas forcement d’enfantin, mais plutôt “juvénile”, ce qui n’a en rien une connotation négative à mon sens, puisque j’adore son dessin et que de plus, il colle parfaitement a ce que l’histoire des ces 3 jeunes filles raconte.

Ce qui est flagrant avec ce genre de dessins selon moi, c’est qu’il se prête beaucoup plus à l’appui des émotions par rapport aux protagonistes, avec parfois certes de l’exagération mais au final si l’on se rappelle bien notre adolescence, elle était parfois faite d’émotions décuplées. Cela permet également aux lecteurs de s’immerger véritablement dans le récit à mon sens.

Et c’est là ou parfois, le choix du dessinateur est primordial. Plutôt que de prendre des grands noms qui feront certes vendre mais qui peuvent parfois faire perdre la saveur du récit. Ici c’est bien évidemment tout  le contraire comme vous l’aurez compris et c’est un véritable plus !

Une note géante?

Histoire

On ne peut réellement parler “d’une” histoire, mais plutôt d’une multitudes de situations plus ou moins cocasses donnant aux lecteurs le sentiment que rien ne baisse en rythme.

On se retrouve sans arrêt devant de nouvelles situations qui s’enchaînent, et c’est un véritable plus à mon sens car si le genre “tranche de vie” n’est pas un genre que j’affectionne énormément, il faut l’avouer, parfois cela fait du bien de pouvoir se détendre avec ce genre de lecture et Giant Days en est le parfait exemple.

 

Dessins

Graphiquement, pour moi tout fonctionne comme il se doit, la patte graphique “Disney” aide clairement le lecteur à s’immerger complètement dans le récit mais également a rendre plus crédible chaque situation vécue par nos protagonistes.

C’est vraiment plaisant et parfois, à mon sens, ça fait bêtement mais clairement du bien de lire ce genre de récit.

Général

Pour commencer l’été, il n’y a pas à dire, Giant Days était un super démarrage ! Un très bon moment de lecture qui permet de penser à autre chose, qui détend et dont on a envie de parler à ses amis autour d’un café en terrasse. Mais pas que, puisque ça pourrait aussi être cette petite lecture en bord de piscine ou àvplage en mode farniente.

Et ce qui est génial, c’est qu’en cette rentrée on retrouve le second tome ! Pour info si l’envie de laisser une chance à ce petit moment de douceur qu’est Giant Days, sachez que le tome 1 est à 10€, rien que ça ma bonne dame ! Alors mon Comic il est pas frais ? Bien sûr qu’il est frais !

 Ecrit par: Robin M
Mise en page par: Robin M
Corrigé par: Marina V
Comics Ovore le site qui dévore les plan … comic-book
« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *